Le portail romand pour les Romands
 
  Dirigez-vous vers la bonne information sur votre région
Menu
  Actualité
  Histoire et culture
  Vin et société
  Par canton
  Les vins sur votre site
Recherche
Newsletter






Actualité

Suisse

 

La mémoire des vins suisses
Ecrit par Alexandre Truffer

  

Les informations de la rubrique sont fournies par
RomanDuVin.ch





Afin de parler du potentiel de vieillissement des vins suisses, un groupe de journalistes alémaniques du vin composé de Andreas Keller, Stefan Keller, Marin Kilchmann et Suzanne Scholl a lancé en 2002, le projet de la Mémoire. L'idée était de sélectionner une élite de la viticulture helvétique (25 crus), de mettre à l'ombre 60 flacons de chaque millésime pour suivre leur évolution au cours des ans. La MDVS ( Mémoire des Vins Suisses) a depuis évolué en une association intégrant des producteurs et présidée par Christian Zündel, vigneron tessinois.

Vinea organisait pour son édition 2007 deux dégustations de la Mémoire des Vins Suisses. La première ouverte au public avait lieu le dimanche à l'Hôtel de Ville de Sierre, la seconde, destinée à la presse et que nous relatons ici, se tenait dans le Sensorama du Château de Villa. Les participants découvraient huit paires de vins, chaque duo formé par deux millésimes séparés par quatre ans d'écart. Domaine de la Colombe à Féchy (VD) Chasselas le Brez
Le Brez 2006 se caractérise par une couleur très claire, un nez fruité où pointe des arômes floraux. Très vif et nanti d'une structure importante, il permet de débuter la dégustation en fanfare. Son équivalent de 2002 conserve une bonne acidité. La bouche se montre onctueuse et riche. Un légère rudesse en finale le pénalise quelque peu dans la comparaison. Raymond Paccot, le producteur explique, que 2002 fait partie des millésimes difficiles et que des changements de méthodes de vinification (passage en biodynamie et utilisation de levures indigènes) ont eu lieu.

Rouvinez Vins à Sierre (VS) Château Lichten blanc
Cette Petite Arvine 2005 était l'un de mes coups de coeur de l'année précédente: vive, tendue, incisive, son intensité aromatique vous transportait quelque part au sud dans un marché aux agrumes. Une année plus tard, le Château Lichten 2005 reste vin ample, vif mais avec moins de folie aromatique. Le millésime 2001 a gagné en amplitude ainsi qu'en rondeur, son nez s'est éloigné de la fraîcheur du pamplemousse pour se diriger vers la mangue. Le potentiel de garde de la Petite Arvine fait partie des sujets discutés, voire disputés, dans les caveaux du Valais. Pour ma part, je me range du côté de ceux qui estiment que ce cépage ne gagne pas forcément avec les années au contraire de l'Ermitage, de l'Amigne ou du Johannisberg.

Provins Valais à Sion(VS) Vieilles Vignes Maître de Chais
Entre 2004 et 2000, l'assemblage d'Ermitage, d'Amigne, de Pinot Blanc et de Païen vinifié par Madeleine Gay évolue de manière positive. Le plus jeune manque encore un peu de structure et se présente dans un ordre un peu disparate où surnage une légère douceur. Avec quatre ans d'âge, il a gagné en homogénéité de même qu'en souplesse. Sur trois vins blancs présentés, il montre l'évolution la plus intéressante.

Weingut Pircher à Eglisau (ZH) Pinot Noir Stadtberg
Ce Pinot Noir zurichois valide sans réserve le concept de la Mémoire des Vins Suisses. Alors qu'en 2004, le fruit comme la matière se combinent pour donner un vin assez dur avec des tanins agressifs, son prédécesseur de 2000 s'est parfaitement civilisé. C'est friand, racé, élégant, rond. Une vraie découverte!

Christian Zündel à Beride (TI) Orizzonte
Classifié comme vin de table de Suisse Italienne, ce Merlot cache un 5% de Cabernet. Bâti pour la garde, ses deux millésimes ne donnent pas l'impression que quatre saisons les séparent. Les arômes de tabac repérables dans le premier laissent place à des nuances plus griottées dans son cadet, mais le vin reste difficile d'approche à cause de ses tanins agressifs. A déguster avec grand plaisir dans dix ou quinze ans.

Cave Jean-René Germanier à Vétroz (VS) Cayas
Une Syrah des Côtes du Rhône Orientales, comme on commence à surnommer le Valais, vinifié avec des raisins issus de tout le Bas-Valais. Ces deux Syrah ont un côté soyeux et délicat commun qui persiste assez longtemps. Toutefois le 2000 plus épicé, plus corsé que le 2004, qui manque un peu de caractère. A mon avis et celui de quelques autres, le plus jeune ne doit plus patienter alors que l'aîné va encore se bonifier. Son producteur, Gilles Besse, estime toutefois que, selon son expériences, les Cayas qui après deux ou trois ans montrent une âme un peu faible reprennent du poil de la bête après quelques années. A redéguster dans cinq ans pour s'en convaincre.

Hammel SA à Rolle (VD) Domaine de Crochet Cuvée Charles Auguste
Assemblage de la maison Hammel qui intègre du Merlot, du Cabernet Franc, de la Syrah et du Sauvignon Blanc. On est ici loin des rouges du canton de Vaud. Ces créations de Fabio Penta sont aussi complexes que décomplexées. Puissante, extraites, elles joutent dans la ligue des grands vins dits "internationaux". Panier de fruits des bois en 2005, il se teinte de notes végétales dans un 2000 d'un très grande souplesse. Un Mont-sur-Rolle hors catégorie.

Cave de la Liaudisaz à Fully (VS) Petite Arvine Grain Noble
Ecrire que Marie-Thèrèse Chappaz fait de magnifiques vins doux relève du lieu commun. Décrire ses créations nécessite de la poésie. Les arômes sont fruités et exotiques, en bouche, c'est long, ample, charpenté et persistant, et pourtant la fraîcheur ne fait jamais défaut. En 2004, c'est magnifique. En 2000 aussi.

Truffer Alexandre
©RomanDuVin.ch 2007

 
 


Page publiée le 6 Sep, 2007
Haut de Page
© Copyright 2005 by bestof-romandie.ch

 




<%-- File : include_footer.html Description : This is a site wide footer file, and you can place a footer you like here. Tags : All the tags on the page that is including the footer are available here. --%>