Les vins sur Bestof-romandie.ch

Actualité
Les vignes d'or d'Yvorne
7 Oct, 2005


 




Cette localité d’un peu plus de mille habitants se situe au-dessus d’Aigle, dans le Chablais vaudois. Avec près de 160 hectares de vignes, il s’agit de l’une des plus importantes communes viticoles de l’arc lémanique. L’histoire du village est marquée par un tremblement de terre qui rasa le village en 1584 et tua la presque totalité des villageois. Un coup du sort qui semble avoir eu des répercussions jusque dans les vins puisqu’une finale minérale de «pierre à fusil» particularise les blancs d’Yvorne.

Le Chasselas prévaut largement dans l’encépagement de la région et occupe 80% de la surface dédiée à la viticulture. Cette situation dominante, courante dans le canton de Vaud, pose problème à l’heure où les consommateurs ne favorisent plus automatiquement le Fendant traditionnel. Faut-il donc, comme le préconisent plus d'un, arracher les plants de cette variété pour les remplacer par des cépages plus à la mode?

Si une certaine diversification paraît obligatoire, le Chasselas doit toutefois demeurer le produit principal de la viticulture cantonale. Et ce, non par tradition ou nostalgie, mais parce qu’il possède un potentiel formidable. Considéré comme juste bon à faire des «vins qui piquent», notre cépage possède en réalité une grande polyvalence ainsi qu’une aptitude révélée à la garde.

Conscient des potentialités de leur variété fétiche, les responsables de l’Association Viticole d’Yvorne ont lancé une nouvelle gamme appelée Vignes d’Or. Destinés à un public jeune, branché et urbain, les nouveaux flacons ont bénéficié de soins attentifs destinés à les doter d’un habillage attractif et contemporain. Dans ce costume neuf, on trouve un assemblage de cépages rouges et trois Chasselas de qualité supérieure. Ces derniers, qui se veulent la carte de visite de la cave, ne cherchent pas à dissimuler les caractéristiques du cépage mais au contraire à les magnifier par la vinification.

Le premier de ces crus auréolés se nomme Vigne d’Or «Elevé sur lies». Il a passé six mois au contact de ces sédiments organiques pour qu’ils lui donnent un surplus de caractère et d’onctuosité. Le second s’enorgueillit du titre de Vigne d’Or «Vieille vigne». Cette mention signifie que les ceps utilisés sont arrivés à l’âge adulte puisqu’ils comptent au moins vingt ans de bonne et loyale production. Plus marqué par le terroir, il comporte une touche minérale agréable et impressionne par son équilibre. L’ultime Chasselas a été baptisé Vigne d’Or «Elevé en barrique». Légèrement surmaturé, doux mais non sucré, soyeux sans être mielleux, il prouve sans contestation que ce cépage a sa place dans le Panthéon des vins. N’en disons pas plus, car souvenons-nous que si la parole peut être d’argent, seul le silence est d’or…

Truffer Alexandre
©RomanDuVin.ch 2005


© Copyright 2005 bestof-romandie.ch