Attaque de Paris : un mort, deux blessés, selon le ministre français de l’Intérieur

Stéphanie Lecoq/Reuters

La police française garde le pont Bir Hakim après les attentats du 2 décembre à Paris.


Paris
CNN

La police française a arrêté un homme soupçonné d’avoir tué une personne et blessé deux autres lors d’une attaque au couteau et au marteau dans le centre de Paris.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Dormanin, a déclaré aux journalistes sur place samedi soir que l’attaque avait eu lieu à Bir Hakim, près de la Tour Eiffel.

Il a précisé que la personne arrêtée était un citoyen français.

Un touriste allemand né aux Philippines a été tué dans l’attaque, tandis que deux autres ont été blessés, mais leur vie n’est pas en danger, a-t-il ajouté. L’un des blessés était un ressortissant britannique, a annoncé dimanche le ministère des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement.

L’un des policiers intervenus sur les lieux a utilisé un Taser pour neutraliser l’agresseur, a indiqué Dormanin. Il a ajouté qu’il n’y avait aucun danger pour la vie du suspect.

« Après son arrestation, les musulmans d’Afghanistan et de Palestine ne peuvent plus supporter de mourir », a déclaré Darmanin.

Dimitar Tilkoff/AFP/Getty Images

La police judiciaire intervient sur les lieux de l’agression.

S’adressant aux journalistes, Dharmanin a déclaré que le suspect était né en France en 1997 et avait été condamné à quatre ans de prison en 2016 pour avoir planifié un « acte violent ».

Le suspect était connu des services de renseignement pour souffrir de « graves troubles mentaux », a ajouté Tarmanin.

Le ministre a déclaré que la police lui avait dit que l’agresseur avait crié « Allahu Akbar » pendant l’attaque.

READ  Modi a inauguré le temple Ayodhya Ram en Inde

Découvrez ce contenu interactif sur CNN.com

Le président français Emmanuel Macron a qualifié l’incident d’attaque terroriste et le parquet antiterroriste français ouvrirait une enquête.

« J’adresse toutes mes condoléances à la famille et aux proches du ressortissant allemand décédé ce soir », a écrit Macron dans un message dimanche matin.

La France a également remercié les services d’urgence.

« Il appartient désormais au Parquet national antiterroriste de faire la lumière sur cette affaire afin que justice soit rendue au nom du peuple français », a écrit Macron.

Des vidéos de la scène montraient l’arrivée de voitures de police, d’ambulances et de pompiers de Paris, avec un trafic dense détourné. De nombreux enclos ont également été érigés.

Il est conseillé au public d’éviter la zone.

Il s’agit d’une histoire en développement et sera mise à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *