Les bénéfices de GM affectés par le secteur des voitures électriques et la grève

General Motors a déclaré mardi que les trois derniers mois de 2023 avaient été freinés par le coût d'une grève de 40 jours dans certaines de ses usines américaines et par les charges comptables liées aux véhicules électriques.

Le constructeur automobile, qui a connu une augmentation rapide de ses ventes de modèles alimentés par batterie, a gagné 2,1 milliards de dollars au quatrième trimestre, contre 2,0 milliards de dollars un an plus tôt. Le chiffre d'affaires de GM a augmenté d'environ 10 pour cent à 171,8 milliards de dollars.

« Le rythme de développement des véhicules électriques a ralenti, ce qui a créé une certaine incertitude », a déclaré le directeur financier de l'entreprise, Paul Jacobsen, lors d'une conférence téléphonique.

Une grève des Travailleurs unis de l'automobile a coûté à l'entreprise 1,1 milliard de dollars. GM a dépensé 800 millions de dollars dans un accord avec le fournisseur de batteries LG Energy Solutions concernant un rappel massif de la Chevrolet Bolt électrique.

Et l’entreprise a dépensé 1,7 milliard de dollars principalement en cellules de batterie rentables, ce qui a fait perdre de l’argent à GM sur les véhicules électriques qui en étaient équipés. M. Jacobson a déclaré que le coût des cellules diminuait et que les voitures et camions électriques de GM deviendraient rentables au cours du second semestre.

Plusieurs constructeurs automobiles, dont Tesla et Ford Motor Co., ont réduit leurs prix en réponse à une demande plus faible que prévu pour les voitures à batterie. GM a eu du mal à produire en masse de tels véhicules en raison de problèmes de production liés à une nouvelle technologie de batterie appelée Ultium.

READ  Les Nuggets devancent les Lakers avec une avance de 3-0 en finale de la Conférence Ouest

Pour l’ensemble de l’année, GM a déclaré avoir réalisé un bénéfice de 10,1 milliards de dollars, soit une hausse de près de 2 % par rapport à 2022. Sur la base des bénéfices de l'entreprise pour 2023, environ 45 000 de ses travailleurs de l'UAW recevront des primes de participation aux bénéfices pouvant atteindre 12 250 dollars, a indiqué l'entreprise.

Le constructeur automobile a déclaré qu’il s’attend à des bénéfices compris entre 9,8 et 11,2 milliards de dollars en 2024. Cette fourchette suggère que GM pourrait connaître une forte augmentation de ses bénéfices ou une légère baisse, mettant en évidence l’incertitude croissante concernant la demande de voitures et la santé globale de l’industrie automobile. L'entreprise prévoit de dépenser environ 1 milliard de dollars de moins que l'année dernière pour sa division de conduite autonome Cruise, qui a interrompu les tests et le service commercial de sa flotte à travers le pays en réponse à des problèmes de sécurité croissants.

GM a également ajusté ses ambitions en matière de véhicules électriques. À un moment donné, GM espérait produire 400 000 véhicules électriques d’ici la mi-2024, mais les clients n’ont pas afflué vers les voitures à batterie comme l’espéraient les dirigeants du secteur automobile.

La société a abandonné cet objectif de production l’année dernière et a retardé le lancement de certains nouveaux modèles électriques. Le mois dernier, Chevrolet a demandé aux concessionnaires de cesser de vendre la version électrique du Blazer jusqu'à ce que les ingénieurs de GM résolvent un problème logiciel qui pourrait empêcher certaines fonctionnalités du véhicule utilitaire sport de fonctionner.

Au quatrième trimestre, GM a vendu plus de 19 000 véhicules électriques, mais la plupart étaient des Bolt, qui ne sont plus en production et utilisent une technologie de batterie plus ancienne. Seulement environ un tiers des véhicules électriques vendus utilisaient de nouvelles batteries Ultium fabriquées dans une usine de l'Ohio que GM possède dans le cadre d'une coentreprise avec LG.

READ  Israël déclare avoir pris des otages et suspendu son aide aux combats à Gaza

M. Jacobson a déclaré que GM constate « une forte demande » pour ses véhicules électriques, mais hésite à construire plus de véhicules que ce que les clients sont prêts à acheter. « Nous nous sentons bien là où nous sommes », a-t-il déclaré.

La directrice générale de GM, Mary D. Barra a déclaré que l'entreprise prévoyait de produire cette année entre 200 000 et 300 000 véhicules électriques équipés de batteries Ultium en Amérique du Nord. Elle a vendu près de 76 000 voitures et camions alimentés par batterie aux États-Unis d’ici 2023.

Mme Bara a également déclaré que ses concessionnaires prévoyaient de vendre des véhicules hybrides rechargeables au cours des prochaines années, dans un contexte de stagnation des ventes de véhicules entièrement électriques.

Un hybride rechargeable combine un moteur à essence avec un moteur électrique et une batterie rechargeable via une prise. Ces véhicules peuvent parcourir de courtes distances uniquement grâce à la batterie. GM a arrêté de fabriquer la Chevrolet Volt hybride rechargeable en 2019, qui peut parcourir jusqu'à 53 miles avec l'énergie électrique.

« Le déploiement de la technologie rechargeable dans des segments stratégiques apportera certains des avantages environnementaux des véhicules électriques à mesure que le pays continue de développer son infrastructure de recharge », a déclaré Mme Barra.

GM s'est fixé pour objectif de mettre fin à la production de ses véhicules à combustion interne d'ici 2035 dans le cadre des efforts visant à réduire les émissions d'échappement et à lutter contre le changement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *