Un ancien partenaire de premier plan du Credit Suisse a vendu la totalité de sa participation dans la banque

5 mars (Reuters) – Harris Associates, l’un des principaux actionnaires du Credit Suisse (CSGN.S), a vendu sa participation dans la banque suisse au cours des derniers mois, a déclaré David Hero, vice-président et directeur des investissements de l’investisseur activiste basé à Chicago. , a déclaré dimanche.

Herro n’a pas donné de raison pour la vente de la participation, mais a déclaré au Financial Times que Harris avait vendu la participation après avoir perdu patience avec la stratégie du Credit Suisse pour éviter les pertes persistantes et l’exode des clients.

Harris, qui est resté fidèle au Credit Suisse malgré une série de scandales, a libéré une participation d’environ 10% dans la banque en août dernier, mais l’a réduite à 5% en janvier.

Harris a commencé à réduire son exposition après que le Credit Suisse a levé 4 milliards de francs suisses (4,3 milliards de dollars) auprès d’investisseurs, et lorsque la Banque nationale saoudienne en a fait l’un des principaux investisseurs, a déclaré Hero au Financial Times, qui a annoncé pour la première fois que Harris avait vendu. Toutes ses actions.

Dernières mises à jour

Voir 2 autres histoires

« Il y a une question sur l’avenir de la propriété. Il y a un énorme exode de la gestion de patrimoine », a déclaré Hero, cité par le journal. Le Credit Suisse a fait état d’une forte accélération des retraits, avec des sorties de plus de 110 milliards de francs suisses au quatrième trimestre.

« Nous avons de nombreuses autres opportunités d’investissement », a-t-il ajouté. « La hausse des taux d’intérêt signifie que de nombreux fonds européens vont dans l’autre sens. Pourquoi brûler des capitaux alors que d’autres secteurs en génèrent actuellement ? »

READ  Quel est le meilleur endroit pour observer l’éclipse solaire d’avril 2024 ? Pourquoi le Texas a gagné

Dans une déclaration envoyée par e-mail à Reuters dimanche, le Credit Suisse a déclaré: « Nous sommes en avance sur le calendrier et avons des objectifs stratégiques clairs. »

« Nous nous concentrons au laser sur l’exécution réussie de notre plan et sur la progression vers nos objectifs pour garantir que le nouveau Credit Suisse offre une valeur durable à toutes nos parties prenantes. »

La banque, deuxième banque de Suisse, a entrepris une refonte majeure de ses activités, notamment en réduisant les coûts et les emplois pour relancer sa fortune et en créant une activité distincte pour sa banque d’investissement sous la marque CS First Boston.

Le Credit Suisse a enregistré le mois dernier sa plus grosse perte annuelle depuis la crise financière mondiale de 2008. Il a mis en garde contre de nouvelles pertes « significatives » cette année.

(1 $ = 0,9357 francs suisses)

Reportage de Gokul Bisharadi et Elisa Martinucci à Bangalore; Reportage supplémentaire d’Akriti Sharma et Juby Babu ; Montage par Richard Chang et Bradley Perrett

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *