Ford met à nouveau en garde sur les résultats des véhicules électriques et retire ses prévisions pour 2023

DETROIT, 26 octobre (Reuters) – Ford Motor Co (FN) a retiré jeudi ses prévisions de résultats annuels, mettant en garde contre une pression continue en raison de « l’incertitude » dans l’attente de son contrat avec le syndicat United Auto Workers (UAW). Les véhicules électriques ont fait chuter les actions de l’entreprise de plus de 4 % après les heures d’ouverture.

Le syndicat et Ford ont conclu mercredi un accord de principe prévoyant une augmentation de salaire de 25 % pour 57 000 travailleurs sur 4 ans et demi, mettant ainsi fin à une grève dans certaines des plus grandes usines du constructeur automobile.

Ford s’attend à ce que le nouvel accord ajoute 850 à 900 dollars aux coûts de main-d’œuvre par véhicule, a déclaré le directeur financier John Lawler lors d’une conférence jeudi.

Les offres de la société sont importantes, a déclaré jeudi Garrett Nelson, analyste chez CFRA Research, dans une note aux investisseurs. « Ils pèseront sur sa compétitivité aux marges par rapport à Tesla et à d’autres constructeurs automobiles non syndiqués. »

L’inquiétude croissante de Ford concernant le refroidissement de la demande de véhicules électriques fait suite à la décision de son rival General Motors (GM.N) plus tôt cette semaine de reporter la construction d’une usine de camions électriques de 4 milliards de dollars dans le Michigan.

Lawler a réitéré que Ford retarderait un investissement prévu de plusieurs milliards de dollars dans de nouvelles capacités de fabrication de véhicules électriques et de batteries, invoquant « une énorme pression à la baisse » sur les prix.

Ford a perdu 36 000 $ sur chacun des 36 000 véhicules électriques livrés aux concessionnaires ce trimestre, soit une perte estimée à 32 350 $ par véhicule électrique au deuxième trimestre.

READ  Le G7 prépare une réponse coordonnée à la "coercition économique" de la Chine

Lors de la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre de Ford en juillet, le PDG Jim Farley a évoqué des projets visant à ralentir le rythme des pertes d’argent des véhicules électriques, à déplacer les investissements vers l’unité de véhicules commerciaux de Ford et à quadrupler les ventes d’hybrides essence-électrique. Les cinq prochaines années.

Comme beaucoup de ses concurrents, Ford « essaie de trouver un équilibre entre le prix, la marge et la demande de véhicules électriques », a déclaré Lawler jeudi. Pour les consommateurs, a ajouté Farley, « l’abordabilité est un problème ».

GM a revu à la baisse ses prévisions de résultats pour 2023 plus tôt cette semaine et a revu à la baisse ses attentes souvent répétées de construire 400 000 véhicules électriques d’ici la mi-2024.

Le bénéfice ajusté de Ford au troisième trimestre, de 39 cents, n’a pas atteint l’objectif moyen de Wall Street de 45 cents, selon les données du LSEG.

Le chiffre d’affaires hors Ford Credit de 41,18 milliards de dollars était légèrement inférieur aux prévisions de Wall Street de 41,22 milliards de dollars, selon les données du LSEG.

Ford a enregistré une perte de 1,3 milliard de dollars de bénéfice avant intérêts et impôts sur son unité EV, portant sa perte EBIT sur neuf mois à 3,1 milliards de dollars. La société prévoit une perte annuelle de 4,5 milliards de dollars pour l’unité Ford Model e.

READ  L'unité de dissolution de la police de Memphis a inculpé des policiers dans la mort de Dyer Nichols

Le constructeur automobile a déclaré que son activité de véhicules électriques connaissait des prix et des bénéfices « fortement comprimés », et a ajouté que les clients n’étaient pas disposés à payer un supplément pour des véhicules électriques par rapport aux modèles à combustion et hybrides comparables.

Le bénéfice de Ford au troisième trimestre s’est élevé à 1,2 milliard de dollars, contre une perte de 827 millions de dollars il y a un an. La perte de l’année dernière correspondait à une dépréciation de 2,7 milliards de dollars sur l’investissement de Ford dans l’activité automobile Argo, aujourd’hui fermée.

Le constructeur automobile a déclaré que ses activités de véhicules utilitaires Ford Pro et de véhicules à combustion et hybrides Ford Blue avaient toutes deux enregistré des revenus, un EBIT et des marges EBIT plus élevés d’une année sur l’autre. Les ventes de véhicules aux concessionnaires des deux unités étaient inférieures à celles d’il y a un an.

Le flux de trésorerie disponible ajusté est tombé à 1,2 milliard de dollars contre 3,6 milliards de dollars il y a un an.

Reportage de Paul Lienert à Détroit et Nathan Gomez et Abhijith Ganapavaram à Bengaluru Reportage supplémentaire de David Shepherdson à Washington Montage par Devika Siamnath, Peter Henderson et Matthew Lewis

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Obtenez les droits de licenceOuvre un nouvel onglet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *