Le rapport de livraison de Tesla (TSLA) au premier trimestre 2024 montre une baisse de 8,5 %

La production de véhicules a chuté de 1,7% sur un an et de 12,5% en séquentiel pour Tesla.

Les actions ont chuté d'environ 6,5%.

Tesla n'a pas ventilé ses ventes par modèle, mais a indiqué avoir produit 412 376 voitures modèle 3/Y et en avoir livré 369 783. Elle a produit 20 995 de ses autres modèles et en a livré 17 027.

Au cours de la même période l'année dernière, le constructeur de véhicules électriques a déclaré 422 875 livraisons et 440 808 véhicules produits. Au quatrième trimestre 2023, Tesla a déclaré 484 507 livraisons et 494 989 véhicules produits.

Les livraisons sont très proches des ventes annoncées par Tesla, mais ne sont pas définies avec précision dans les communications avec les actionnaires de la société.

Les livraisons de Tesla sont tombées en dessous de l'estimation la plus basse des analystes.

Les analystes s'attendaient à environ 457 000 livraisons au cours de la période se terminant le 31 mars, selon 11 estimations compilées par FactSet. Les estimations allaient d'un maximum de 511 000 livraisons à un minimum de 414 000 au premier trimestre, avec des estimations mises à jour de mars de 414 000 à 469 000 livraisons.

Troy Teslake, un chercheur indépendant de l'industrie automobile suivi de près par les fans de Tesla, s'attendait à environ 409 000 livraisons.

Martin Weicha, responsable des relations avec les investisseurs de Tesla, a envoyé ce week-end à des investisseurs sélectionnés un consensus que la société a établi sur la base des notes de 30 analystes. Selon un consensus interrogé par CNBC, les analystes s'attendaient à une moyenne de 443 027 livraisons et à une moyenne de 431 125 livraisons pour le trimestre.

READ  Les actions terminent de manière mitigée, le rendement à 10 ans s'approche de son plus haut niveau depuis 16 ans : actualités boursières aujourd'hui

Tesla a été confronté à plusieurs défis au premier trimestre.

« La baisse des volumes était due à la phase initiale de baisse de la production du modèle 3 remis à neuf dans notre usine de Fremont et aux fermetures d'usines résultant des conflits en mer Rouge et aux détournements de navires dus à l'incendie de la Gigafactory de Berlin », a déclaré Tesla. Rapport.

Les attaques menées par des combattants houthis contre des transporteurs dans la mer Rouge ont perturbé l'approvisionnement en pièces détachées de Tesla et interrompu temporairement la production de son usine allemande près de Berlin en janvier. En mars, des écologistes ont incendié des infrastructures proches de la même usine, privant Tesla d’une puissance opérationnelle suffisante et interrompant à nouveau la production.

En Chine, Tesla a été confrontée à une concurrence féroce de la part des fabricants nationaux de véhicules électriques, notamment BYD, et de nouvelles sociétés telles que le fabricant de téléphones Xiaomi. Après des ventes atones pour ses voitures fabriquées en Chine en janvier et février, Tesla a réduit la production de ses modèles 3 et Y dans son usine de Shanghai et a réduit les horaires de travail de six jours et demi par semaine à cinq.

Aux États-Unis, les critiques sont mitigées concernant le nouveau modèle de Tesla – un pick-up angulaire appelé Cybertruck – que le constructeur de véhicules électriques a commencé à vendre en petit nombre en décembre de l'année dernière.

Une série de réductions et d’incitations ont été moins efficaces pour Tesla que par le passé.

Dans les derniers jours du premier trimestre, le PDG de Tesla, Elon Musk, a ordonné à tous les employés des ventes et du service d'installer et de faire une démonstration d'une nouvelle version du système d'aide à la conduite haut de gamme de l'entreprise aux clients en Amérique du Nord avant de remettre leurs voitures. Le système est commercialisé comme étant entièrement autonome, mais ne rend pas les voitures Tesla autonomes. Ils ont besoin d'un homme au volant, prêt à démarrer ou à freiner à tout moment.

READ  Le prix Nobel décerné aux pionniers du vaccin anti-Covid

Les actions de Tesla ont chuté de 29 % au premier trimestre, la plus forte baisse depuis fin 2022 et la troisième plus forte baisse trimestrielle depuis l'introduction en bourse de l'entreprise en 2010.

La société prévoit une conférence téléphonique sur les résultats le 23 avril pour discuter des résultats trimestriels.

Voir: Tesla entre dans une « situation de code rouge »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *