« Tais-toi » : la foule du WM Phoenix Open met les pros en colère tout au long du parcours

Oui, c'est un tournoi de golf. (Christian Peterson/Getty Images)

Pendant des années, le WM Phoenix Open a été une destination incontournable pour les fans et un sourire et un arrêt pour les pros, transformant un match de golf normalement standard en un hayon de football universitaire de week-end. Tout le monde savait que ce serait une fête bruyante, chaotique et indisciplinée.

Mais cette année, le parti semble s’être assoupli de toutes les restrictions, et certains pros ne l’acceptent pas.

Le samedi est traditionnellement le pire jour du tournoi, et cette année, la forme s'est maintenue. Le tournoi a cessé de vendre de l'alcool et a fermé ses portes aux nouveaux venus, et un coup d'œil aux images de samedi vous donnera une bonne idée de pourquoi :

Un fan a décidé d'examiner un bunker de plus près :

C'était un vendredi lorsqu'un supporter est tombé d'une tribune et a été hospitalisé avec des blessures potentiellement mortelles.

Les joueurs ont serré les dents et ont fait face à la foule bruyante comme ils ont pu, généralement avec un mélange de bonne humeur et de résignation.

« C'est génial. C'est génial. Il y en a certainement qui ne sont pas de grands buveurs, mais pour la plupart, c'est positif et c'est une ambiance amusante », a déclaré samedi Sahid Thigala. « Parfois, il faut en bloquer certains. C'est sûr. »

Mais dimanche, la foule a semblé passer à un autre niveau, et cette fois, les appels ont pénétré profondément dans la peau des joueurs. L'ancien capitaine de la Ryder Cup, Zach Johnson, s'est adressé à la foule à travers un trou : « Je suis malade », a-t-il déclaré, faisant apparemment référence à quelqu'un qui criait. « ferme ta gueule. »

READ  Les actions chinoises chutent suite aux données de la CBI et effet Politburo : les marchés se replient

Billy Horschel, qui a lancé des ballons de football aux supporters lors du 16ème trou de célébration samedi, a perdu son sang-froid dimanche lorsque les supporters ont capté le swing de son partenaire de jeu Niccolò Galetti (avis linguistique) :

Le controversé Jordan Spieth avait ses propres problèmes dans la galerie, mais le sarcasme ne semblait pas affecter au moins un de ses clichés :

Le WM Phoenix Open est l’un des événements les plus remarquables de la liste du PGA Tour, mais les joueurs peuvent avoir leur voix la plus forte pour décider de la manière dont l’événement se déroulera.

Nick Taylor a battu Charlie Hoffman en séries éliminatoires

Le concours s'est déroulé toute la journée de dimanche et était bien engagé pour le début du Super Bowl. Au final, c'est Nick Taylor qui s'est imposé. Taylor a battu Charlie Hoffman lors des séries éliminatoires de deux trous pour remporter le titre WM Phoenix Open dimanche soir. Il s'agissait de la quatrième victoire en carrière de Taylor.

Le troisième tour a dû être complété dimanche matin en raison des conditions météorologiques du début de la semaine, qui ont fait reculer la situation malgré tous les efforts déployés pour terminer l'événement avant le Super Bowl.

READ  Nellie Korda a remporté le Chevron, égalant le code LPGA pour une 5e victoire consécutive

Hoffman a pris une grosse avance tardivement, mais Taylor est revenu avec trois birdies à ses quatre derniers trous pour forcer les séries éliminatoires. Le duo a ensuite chacun réussi un birdie pour prolonger le premier trou des séries éliminatoires. Taylor a ensuite réussi un putt de birdie de 11,5 pieds au deuxième trou des séries éliminatoires pour décrocher la victoire, marquant son cinquième birdie en six trous.

Au total, Taylor a dû jouer 32 trous dimanche. Il n'en était qu'à six trous de son troisième tour lorsque samedi a été annoncé.

Taylor a gagné deux fois au cours des deux dernières années, après sa victoire à l'Omnium canadien RBC. Cette victoire. Sam Burns et Scotty Scheffler sont troisièmes à égalité avec 18 sous pour la semaine, trois tirs derrière Taylor et Hoffman. Les moins de 17 ans, Sahit Thigala, ont terminé cinquième.

Le Tour se rendra au Riviera Country Club la semaine prochaine pour le Genesis Invitational, la dernière étape de son swing sur la côte ouest pour ouvrir la saison 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *