Une foule a pris d’assaut le site du Tbilissi Pride Fest, forçant l’annulation de l’événement

Des centaines de manifestants pour les droits des homosexuels ont envahi un festival LGBT dans la capitale géorgienne, vandalisant la scène, mettant le feu et pillant le bar de l’événement.

TBILISI, Géorgie – Des centaines de manifestants pour les droits des homosexuels ont pris d’assaut samedi un festival LGBT dans la capitale géorgienne, vandalisant la scène, mettant le feu et pillant le bar de l’événement.

Les participants au Tbilissi Pride Fest ont été évacués en toute sécurité, a déclaré le vice-ministre géorgien de l’Intérieur, Aleksandre Tarakvelitze. Les organisateurs du festival ont demandé aux gens de ne pas venir au parc au bord du lac où se déroulera l’événement.

Les médias géorgiens ont estimé qu’environ 5 000 personnes ont marché vers le site. Beaucoup d’entre eux agitaient des drapeaux géorgiens et portaient des symboles religieux.

L’hostilité envers les minorités sexuelles est forte en Géorgie, principalement les chrétiens orthodoxes, et certains événements LGBT précédents ont été violemment perturbés.

Tarakvelitze a déclaré que la police avait tenté d’arrêter les manifestants mais n’avait pas pu tous les arrêter.

Mais les organisateurs de l’événement ont critiqué l’inefficacité de la police, déclarant dans un communiqué : « La police n’a pas bloqué la route d’accès au site du festival afin d’arrêter un groupe d’occupants. La police n’a pas fait usage d’une force disproportionnée contre les agresseurs.

READ  Norman Lear, dont les comédies ont changé le visage de la télévision, est décédé à 101 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *