Volkswagen va investir jusqu’à 5 milliards de dollars dans le fabricant de véhicules électriques Rivian

Volkswagen a annoncé mardi que le constructeur automobile allemand investirait jusqu’à 5 milliards de dollars dans Rivian, un fabricant de camions électriques qui peine à générer des bénéfices, et que les deux sociétés collaboreraient sur des logiciels pour véhicules électriques.

L’accord crée une alliance inhabituelle entre le deuxième constructeur automobile mondial et une start-up de véhicules électriques qui peine à répondre aux attentes des investisseurs qui ont fait de Tesla le constructeur automobile le plus valorisé au monde.

En cas de succès, le partenariat permettra de remédier aux faiblesses des deux organisations. Les analystes automobiles affirment que cela donnera à Volkswagen une expertise en matière de logiciels. Rivian, en plus de l’argent liquide, bénéficiera de l’expertise manufacturière d’un constructeur automobile qui produit 10 millions de véhicules par an dans des usines du monde entier.

Volkswagen a annoncé qu’il investirait initialement 1 milliard de dollars dans Rivian, puis 5 milliards de dollars au fil du temps. L’injection représente un grand vote de confiance envers Rivian, qui perd des dizaines de milliers de dollars sur chaque véhicule vendu.

Les camionnettes et véhicules utilitaires sport de Rivian ont reçu des critiques élogieuses dans la presse automobile, mais l’entreprise a eu du mal à augmenter la production dans son usine de Normal, dans l’Illinois.

Les actions de Rivian ont bondi de 35 pour cent lors des échanges prolongés mardi après l’annonce de l’accord.

Le marché des véhicules électriques est divisé entre des sociétés comme Tesla et Rivian, qui fabriquent uniquement des voitures alimentées par batterie, et des constructeurs automobiles établis comme Volkswagen, General Motors et Toyota, qui ont souvent du mal à maîtriser les nouvelles technologies.

READ  Le porte-parole d'Alexeï Navalny confirme son décès et demande que son corps soit remis à sa famille

À l’exception de Tesla, aucun des nouveaux constructeurs automobiles américains spécialisés dans les véhicules électriques n’a gagné de parts de marché significatives. Certains, comme Fisker et Lordstown Motors, ont arrêté leur production et ont déposé une demande de mise en faillite.

Les analystes automobiles considèrent depuis longtemps Rivian comme l’une des start-ups de véhicules électriques les plus susceptibles de survivre, car elle a levé des milliards de dollars d’investissement. Amazon est l’un de ses principaux actionnaires et un client majeur des camionnettes de livraison de l’entreprise.

Ford Motor était autrefois un actionnaire majeur de Rivian, et les deux sociétés ont annoncé un jour qu’elles développeraient des SUV ensemble. Mais ce plan ne s’est jamais concrétisé et Ford a vendu la majeure partie de sa participation dans Rivian.

Rivian a récemment tenté de réduire ses coûts – en mars, il a retardé indéfiniment son projet de construction d’une usine de 5 milliards de dollars près d’Atlanta – dans le but de survivre suffisamment longtemps pour sortir ce SUV d’environ 45 000 dollars.

Le véhicule le moins cher que l’entreprise vend actuellement, le pick-up R1T, commence à environ 70 000 $. Son SUV, le R1S, commence à 75 000 $. Même à ces prix, Rivian a perdu 39 000 $ pour chaque véhicule vendu au cours des trois premiers mois de l’année.

Les véhicules utilisant des logiciels développés par la nouvelle coentreprise seront mis en vente dans la seconde moitié de la décennie, a indiqué Volkswagen. Les deux sociétés continueront de vendre leurs véhicules séparément.

C’est une histoire qui prend de l’ampleur. Revenez pour les mises à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *