Le rover chinois Jurong Mars a trouvé des preuves d’eau dans les dunes de sable martiennes

Un selfie pris par le rover Jurong sur son débarcadère, capturé par une caméra sans fil. Crédit : Administration nationale de l’espace de Chine

Le rover Zhurong, qui fait partie du Tianwen-1 chinois[{ » attribute= » »>Mars mission, has found evidence of liquid water at low Martian latitudes, indicating potentially habitable environments. This discovery, contradicting previous beliefs that water could only exist in solid or gaseous states on Mars, was made by analyzing morphological features and mineral compositions of dunes in the landing area.

The Zhurong rover has found evidence of water on dune surfaces on modern Mars by providing key observational proof of liquid water at low Martian latitudes, according to a study led by Prof. Xiaoguang Qin from the Institute of Geology and Geophysics (IGG) of the Chinese Academy of Sciences (CAS).

The study was published on April 28 in the journal Science Advances.

Researchers from the National Astronomical Observatories of CAS and the Institute of Atmospheric Physics of CAS were also involved in the study.

Mars Water Traces on Bright Sand Dunes

Water traces on bright sand dunes. (a) Topographic contour map of the environs where the trace is located. The coordinate system is east-north-up (ENU) local Cartesian coordinate and the origin is that of the rover coordinate system. The background Digital Orthophoto Map (DOM) photo was taken by NaTeCam. (b) MSCam bird’s-eye-view photo showing a strip-like trace and a likely water-soaked fragmented soil block. (c) Enlarged photo showing polygonal cracks and bright polygonal ridges. (d) Enlarged photo showing circular region with the strip-like trace as a part. (e) NaTeCam 3D image of an interdune depression between two dark longitudinal dunes. (f) A cross-section of the dune along the profile of the white dash line in (e). Credit: IGGCAS

Previous studies have provided proof of a large amount of liquid water on early Mars, but with the escape of the early Martian atmosphere during the later period, the climate changed dramatically. Very low pressure and water vapor content make it difficult for liquid water to sustainably exist on Mars today. Thus, it has been widely believed that water can only exist there in solid or gaseous forms.

Nonetheless, droplets observed on the Phoenix’s robotic arm prove that salty liquid water can appear in the summer at current high latitudes on Mars. Numerical simulations have also shown that climatic conditions suitable for liquid water can briefly occur in certain areas of Mars today. Until now, though, no evidence has shown the presence of liquid water at low latitudes on Mars.

Now, however, findings from the Zhurong rover fill the gap. The Zhurong rover, which is part of China’s Tianwen-1 Mars exploration mission, successfully landed on Mars on May 15, 2021. The landing site is located at the southern edge of the Utopia Planitia (UP) Plain (109.925 E, 25.066 N), where the northern lowlands unit is located.

Les chercheurs ont utilisé les données obtenues par la caméra de navigation et de terrain (NaTeCam), la caméra multispectrale (MSCam) et le détecteur de composition de surface de Mars (MarSoDe) à bord du rover Jurong. zone d’atterrissage.

Ils ont trouvé des caractéristiques morphologiques importantes dans les surfaces des dunes comme les crêtes, les fissures, la granulation, les crêtes polygonales et une trace en forme de bande. L’analyse des données spectrales montre que la couche superficielle des dunes est riche en sulfates hydratés, en silice hydratée (en particulier l’opale-Cd), en minéraux d’oxyde de fer trivalent (en particulier la ferrihydrite) et en chlorures.

« Sur la base des données météorologiques mesurées par Jurong et d’autres rovers martiens, nous avons émis l’hypothèse que ces caractéristiques de surface des dunes sont liées à l’implication de l’eau salée liquide formée par la fonte de la neige/glace qui tombe à la surface des dunes de sel pendant le refroidissement », a déclaré le professeur Qin.

Plus précisément, les sels dans les dunes font fondre le givre/la neige à basse température pour former de l’eau liquide saline. Au fur et à mesure que la saumure sèche, le sulfate hydraté précipité, l’opale, l’oxyde de fer et d’autres minéraux hydratés cimentent les particules de sable en agrégats et en croûtes de sable. La croûte se fissure ensuite davantage en raison de la compression. Un processus de gel / dégel ultérieur crée également des crêtes polygonales et des traces en forme de bande sur la surface de la croûte.

L’âge estimé des dunes (environ 0,4 à 1,4 million d’années) et la relation entre les trois phases de l’eau suggèrent que la vapeur d’eau s’est déplacée de la glace polaire vers l’équateur pendant les grands gradients de la période amazonienne tardive sur Mars. Environnements humides répétés aux basses latitudes. Par conséquent, un scénario d’activité de l’eau est proposé, à savoir que le refroidissement aux basses latitudes lors des grands gradients martiens induit la chute de givre/neige, entraînant la formation de croûtes et d’agrégats à la surface des dunes de sel, solidifiant ainsi les dunes et laissant des traces. Activité de l’eau salée liquide.

La découverte fournit des preuves d’observation clés de l’eau liquide dans les basses latitudes de Mars, où les températures de surface sont relativement plus chaudes et plus propices à la vie qu’aux hautes latitudes.

« C’est important pour comprendre l’histoire évolutive du climat martien, la recherche d’un environnement habitable et fournir des indices importants pour la recherche future de la vie », a déclaré le professeur Qin.

Référence : « Eau moderne aux basses latitudes sur Mars : preuves possibles des surfaces de dunes » Xiaoguang Qin, Xin Ren, Xu Wang, Jianjun Liu, Haibin Wu, Xingguo Zeng, Yong Sun, Zhaoopeng Chen, Shihao Zhang, Yizhong Zhang, Wangli Chen, Bin Liu, Dawei Liu, Lin Guo, Konggang Li, Xiangzhao Zheng, Hai Huang, Qing Zhang, Changsheng Yu, Chunlai Li et Zhengdong Guo, 28 avril 2023, Avancées scientifiques.
DOI : 10.1126/sciadv.add8868

READ  Une partie de la pire journée de la SEC a été la défaite du Kentucky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *